Alimentation pour sportif occasionnel et athlète

L’alimentation est sans aucun doute la chose la plus négligée comme partie d’entrainement des sportifs, qu’ils soient occasionnels ou athlètes.

Même à très haut niveau, on apprend régulièrement que l’alimentation des stars du sport est un peu n’importe quoi, notamment au niveau de l’équilibre des repas dans la journée. Nombreux ainsi sont les sportifs de haut niveau à ne pas prendre de petit déjeuner équilibrer ou à trop manger le soir.

Pourtant, l’alimentation et la nutrition sont LA composante essentielle de l’évolution de l’athlète qui veut éviter la stagnation, les blessures et qui veut surtout vieillir correctement.

Alors ? Quels sont les points clés d’une bonne alimentation pour sportif ?

Indépendamment du régime ou du non régime, on doit alimenter son organisme tout au long de la journée et éviter absolument que la prise d’aliment soit concentrée durant quelques heures des 24 heures d’un jour (et ceci est aussi valable pour les personnes âgées qui « oublient » souvent un repas).

Par ailleurs, les apports en protéines, glucides et lipides doivent aussi être équilibrés, sans compter les minéraux et vitamines.

Les protéines, notamment pour les sports de force, sont essentielles dans un entrainement. Pas besoin de protéines en pots ! Viande, oeufs, poissons suffisent.

On doit aussi privilégier les aliments ayant reçu le moins de traitements possibles. L’appauvrissement des aliments traité est semble-t-il assez énorme (voir Les pommes de maintenant sont-elles moins bonnes qu’avant ?).

A part ces règles de bon sens, l’alimentation d’un sportif se paramètre aussi selon le moment de l’entrainement.

Les études du métabolisme montrent qu’il y a une période optimale dans l’augmentation de ce dernier, après un entrainement, quand les muscles amorcent la recharge d’énergie qu’ils viennent de dépenser. En s’alimentant au BON moment après l’entrainement, on optimise l’amélioration du métabolisme.

AVANT l’entrainement, le type de nourriture et le moment où on la prend va jouer sur la capacité à repousser ses limites durant l’entrainement. Mais attention, s’alimenter juste avant un entrainement (surtout de course à pied) risque de poser plus de problèmes que de bienfaits: la digestion sera difficile à cumuler avec la performance.

Et tout ça bien sûr doit se combiner avec une bonne récupération et notamment des nuits d’au moins 8 heures de sommeil.

Les clés du succès de l’alimentation pour sportifs.

Le régime « Paléo » liste quelques clés du succès pour une bonne alimentation:

– éliminer ce qui se mange en grains (riz, maïs, blé, flocons d’avoine ) et donc pas de pain, de pâtes, de céréales..

– éliminer les produits laitiers en prenant comme alternative le lait de coco

– éliminer les aliments transformés

Ouais .. bof …  et on s’habille en peaux de bêtes et on vit dans les cavernes ?

Comme dans TOUS les régimes, la solution est dans la modération si on veut obtenir des résultats à long terme.

Si vous prenez du lait le matin, vous pouvez n’en prendre que 5 jours sur 7 et passer au thé ou au café le reste du temps.

Si vous mangez souvent des pâtes ou du riz car vous ne savez pas très bien quoi manger d’autres, prenez des oeufs ou des légumes , aussi faciles à préparer (car souvent, on se nourrit de pâtes ou de riz car c’est facile d’en faire).

La bonne alimentation selon le sport

Bien entendu aussi, la « bonne » alimentation dépend du sport pratiqué. Un boxeur n’aura pas la même alimentation qu’un skieur de fond. Un nageur qui dépense des milliers de calories (non pas à cause du sport mais à cause de la température de l’eau) pourra faire plus d’écarts qu’un coureur de marathon.

l’intensité de la période d’entrainement et la saison comptent aussi beaucoup. En hiver, si on s’entraine beaucoup, le corps va consommer énormément. Des carences peuvent se créer si on ne fait pas attention à renouveler régulièrement ses stocks de minéraux, d’anti-oxydants, de vitamines, etc..

Consommer de manière encore plus variée, prendre parfois une tasse de thé vert sans trop en boire (voir notre note spéciale Thé vert  ), prendre un peu plus de chocolat (et faire peut-être une cure de magnesium), tenter la spiruline (Bienfaits de la spiruline),  se faire une pomme devant la télé sont autant de moyens d’éviter des blessures ou une faiblesse qui empêchera de profiter pleinement du printemps.
Et surtout ! BUVEZ ! L’eau est essentielle et on n’en consomme jamais assez dans notre société !
Un bon lien sur l’alimentation du sportif: http://www.cess-martinique.com/alimentation_sportif.html

Pour résumer tout ça et encore plus, voici une petite vidéo sur l’alimentation du sportif.


alimentation du sportif

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer