Alli médicament sous surveillance

AlliL’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a publié une liste de 77 médicaments sous surveillance , réclamée par le gouvernement lundi 31 janvier 2011. Certains de ces médicaments seront retirés du marché le 1er mars 2011, mais la plupart feront seulement l’objet d’une surveillance attentive.

Parmi ces médicaments sous surveillance, on trouve le médicament  Alli (orlistat), pillule indiquée pour la perte de poids chez les personnes en surpoids.

La pillule ALLI(orlistat) est commercialisée par le laboratoire GlaxoSmithKline Santé Grand Public.

Alli (orlistat) placé sous surveillance

–       Le médicament Alli bloque l’action d’une enzyme qui permet la digestion des graisses : la lipase intestinale. Ces graisses non digérées restent dans le tube digestif et sont éliminées avec les selles. L’orlistat agit localement dans l’estomac et l’intestin et ne passe pas dans le sang.

–       Le médicament Alli (orlistat) est utilisé, en complément d’un régime modérément hypocalorique et pauvre en matières grasses, chez les adultes en surpoids (indice de masse corporelle (IMC) supérieur ou égal à 28).

–       Alli est une version moins dosée et accessible sans ordonnance du Xenical.

–       Les effets indésirables connus du médicament Alli sont les suivants : traces de graisses au niveau de l’anus, gaz avec suintement gras, envies impérieuses de déféquer, selles grasses et/ou abondantes, émission involontaire de graisses ou de selles par l’anus ; ces effets indésirables sont la conséquence directe du mode d’action de ce médicament.

Quels sont les risques du médicament ALLI ?

–       Alli ce produit pour maigrir pose le problème d’un mésusage dans 30 % des cas et d’une toxicité pour le foie.

–       Ironie du sort, c’est contre l’avis des autorités françaises que ce médicament avait obtenu une autorisation de mise sur le marché européen il y a deux ans.

–       Une étude réalisée par l’Institut National du Cancer américain (National Cancer Institute, NCI)  a montré une augmentation significative de l’incidence des foyers de cryptes aberrantes lors de la prise de l’ingrédient chimique Orlistat (l’ingrédient utilisé dans les pilules Alli). Ces foyers sont largement considérés comme un précurseur du cancer du côlon.

–   Alli est pour le moment sous surveillance mais pas  retiré du marché.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer