Chute de cheveux chez les femmes

Si le problème de la chute des cheveux concerne bien souvent les hommes, les femmes ne sont hélas pas épargnées. Il existe 2 cas de figure : la chute  passagère, qui arrive à la plupart d’entre nous en période de stress ou au moment du changement de saisons, mais qui est suivie d’une repousse. Et  la chute persistante (ou androgénétique) qui elle semble plus irréversible. Cette dernière touche essentiellement les hommes, mais 15 à 20 % de femmes sont également concernées.

chute_cheveux

L’inconvénient avec la chute de cheveux androgénétique est qu’elle est progressive et durable, si on ne l’arrête pas. Localisée sur des zones précises du crâne (dessus de la tête, le devant ou les côtés), elle entraine la chute des cheveux  car leur cycle de vie est devenu plus court, tandis que ceux qui repoussent sont plus fins. Cela se traduit donc par un affinement plus ou moins intense de la chevelure.

Chez les femmes, la chute de cheveux androgénétique survient le plus souvent après la ménopause car les oestrogènes sont en baisse alors que les androgènes (hormones mâles) restent stables. L’équilibre est rompu, favorisant la chute des cheveux. « Les traitements hormonaux comme certaines pilules ou le stérilet imprégné, peuvent avoir une influence. Tout comme le stress ou la consommation produits à index glycémique élevé, qui agissent sur le système hormonal », précise le Dr Sylvie Garnier Lyonnet, dermatologue.

S’il est  courant de voir des femmes consulter après la ménopause, il  est de plus en plus fréquent de voir des femmes jeunes, dès la période qui suit la puberté. Cela concerne essentiellement les femmes dont le cuir chevelu a une sensibilité excessive aux hormones mâles. Le mode de vie aussi est déterminant, car  le milieu extérieur peut agir en dérégulant certains gènes.

Alors que faire pour enrayer la chute de cheveux ou du moins la ralentir?

En premier lieu,  il faut consulter  un dermatologue qui pourra éliminer d’autres causes pouvant provoquer cette chute  (maladie, prise de médicaments, chute de traction, etc…) et prescrire un traitement adéquate. « Il faut réagir dans les trois mois, car si on peut limiter l’évolution de la chute, en revanche une fois que les cheveux sont tombés, il est beaucoup plus difficile de récupérer la densité que l’on a perdue », explique le  Dr Sylvie Garnier Lyonnet.
Chez les hommes, comme chez femmes, le  traitement de référence est le Minoxidil. Un traitement hormonal substitutif peut être mis en place en collaboration avec le gynécologue, sauf contre-indications.

Il faut également stimuler la repousse des cheveux  avec l’application matin et soir de la lotion Minoxidil à 2%, qui va agir comme un booster. Enfin, pour améliorer le terrain, la prise quotidienne de compléments alimentaires apporte les éléments essentiels à une bonne formation des nouveaux cheveux.

Le traitement peut durer entre 2 à 3 ans  avec des périodes d’aggravation et d’accalmie de la chute.

Pour éviter la perte des cheveux, il faut avoir de bonnes habitudes alimentaires et manger équilibré. Les carences ou les déficiences en vitamines, minéraux sont nocives pour la santé des cheveux.

Arrêter de fumer est important car le tabagisme a un effet toxique sur les follicules pileux.

Le stress psychologique a également un rôle dans la chute des cheveux. Il entraîne la libération d’hormones destructrices pour les cheveux, provoque une phase de dégradation du cheveu avant sa chute et une inflammation au niveau du follicule pileux.

Le soleil est également mauvais car les UVA et UVB provoquent une mort cellulaire.

En revanche, il ne faut pas avoir peur de laver et de coiffer ses cheveux, même s’ils tombent. Il faut surtout en prendre soin avec des produits adaptés et éviter tout ce qui peut agresser la chevelure et le cuir chevelu comme les brushings et lissages répétés, le séchage des cheveux trop chaud, les produits avec de l’alcool.

Enfin, il faut aussi nourrir ses cheveux. Des compléments à base d’acides aminés soufrés, de vitamine B6, de zinc et de fer pourront être une aide précieuse pour ralentir  la chute des cheveux aussi bien chez la femme que chez l’homme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer