Fin du remboursement du Doliprane: une idée bizarre mais rentable de Sanofi

Vous connaissez tous cette fameuse règle des médicaments génériques qui veut que les pharmaciens soient poussés à proposer des médicaments génériques à la place des « marques ». Si l’on refuse, on n’est pas remboursé.

Cette règle n’existait pas étrangement jusqu’à présent pour le paracétamol, qui EST le Doliprane .

Début 2014 l’Agence nationale de sécurité du médicament a commencé la procédure qui va autoriser la substitution du Doliprane par du paracétamol de base, sans emballage jaune, sans rien, truc tout simple quoi ..

Tout cela fait peur à Sanofi, producteur et vendeur du Doliprane, LE médicament le plus vendu en France (cf Les 10 médicaments les plus vendus).

Le Canard Enchainé a dévoilé un document interne de Sanofi  qui indique la tactique du laboratoire pour garder la rente de son Doliprane.

Sanofi veut la jouer rusé en devançant le gouvernement et en demandant le déremboursement du Doliprane. Dans ce cas, le prix du Doliprane ne serait plus fixé et Sanofi pourrait l’augmenter.

déremboursement doliprane

L’idée est que comme « Doliprane » est très connu, les clients resteraient fidèles au Doliprane plutôt qu’au paracétamol tout simple tout moche dans son emballage. Sanofi en profiterait pour augmenter les prix du Doliprane de 10% la première année puis ensuite de 3% par an.

Sanofi a donc fait appel à des lobbyistes comme Paul Boury (proche de François Hollande) ou Daniel Vial (lobbyiste spécialisé dans l’industrie pharmaceutique) pour pousser le gouvernement à vite dérembourser le Doliprane.

L’argument de base est sans appel: le remboursement du Doliprane coûte à la Sécurité Sociale 315 millions d’euros par an: quelle économie pour l’état si il n’est plus remboursé !

Et par les augmentations de prix, Sanofi gagnerait encore +, en prenant dans la poche des malades.

Même les députés du front de gauche s’y mettent comme Patrice Carvalho, qui dans sa circonscription a une usine Sanofi … Le problème de tout ce joli monde est que Marisol Touraine et François Hollande ne veulent pas dérembourser de nouveaux médicaments « sur le dos des patients » ..

Alors ? Craqueront-ils sous l’effet du lobby de Sanofi et des économies à faire ou résisteront-ils ??

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer