Infertilité masculine: causes et traitements

L’infertilité masculine est l’objet de pas mal de fantasmes ou d’erreurs. Quelles sont les connaissances actuelles sur les causes de l’infertilité masculine et quels sont les traitements possibles ?

1 couple sur 7 a des problèmes de fertilité et dans un cas sur 2, l’homme est « responsable » de cette infertilité.

L’examen du spermogramme permet de déterminer ceci. Ensuite, un andrologue (équivalent du gynécologue mais pour les hommes) peut enquêter pour connaître la cause de l’infertilité.

Les causes de l’infertilité masculine peuvent être diverses (Perturbations sexuelles, éléments perturbant la spermatogenèse, causes hormonales, infection du sperme, infection génitale, perturbation de la circulation sanguine des testicules, voie séminale anormale, causes génétiques).

Le spermogramme détermine si le sperme est normal ou anormal. L’anomalie si elle existe peut être unique ou elles peuvent être plusieurs.

Souvent (1/3 des cas), l’anomalie est testiculaire (absence ou perturbation de la spermatogenèse) ou séminale (obstruction ou interruption canalaire).

L’andrologue peut aller plus loin avec d’autres examens:

  • spermoculture (recherche d’une infection dans le sperme)
  • marqueurs du sperme
  • recherche d’anticorps antispermatozoïdes provoquant l’aglutination des spermatozoïdes
  • dosages hormonaux
  • échographie des testicules, de la prostate et des voies séminales
  • écho-Doppler des cordons spermatiques (varicocèle?)
  • caryotype pour l’analyse des chromosomes : surtout l’Y, gène CFTR
  •  exploration chirurgicale du contenu des 2 bourses (état de la voie séminale, déférentographie à la recherche d’une obstruction séminale, état de l’épididyme, biopsie des testicules)

Si il semble au médecin qu’on peut guérir l’infertilité, il donne alors un traitement médical (hormonal, anti-infectieux, suppression des facteurs de risque) ou dans certains cas un traitement chirurgical (comme la cure microchirurgicale de varicocèle ou la réparation microchirurgicale d’un obstacle).

Sinon, on a recours à ce qu’on appelle un traitement palliatif comme l’ Insémination Artificielle Intra Conjugale ( I A C ) ou la Fécondation In Vitro ( F I V ) ou une Microinjection ovocytaire  ( I C S I ) ou une Insémination Artificielle par Donneur de sperme ( I A D )  en cas de stérilité définitive du conjoint.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer