La santé des yeux des enfants : quels signes avant-coureurs surveiller ?

Au Canada, près de 25% des enfants ont des troubles de vision non détectés. Or, comme le rappelle l’Association des optométristes du Québec (AOQ), 80% de l’apprentissage d’un enfant passe par sa vision. En tant que parent il faut donc être vigilant et ne pas passer à côté de ces troubles. Pour la bonne santé des yeux des enfants, leurs parents se doivent de surveiller attentivement les signes avant-coureurs et prendre rendez-vous chez un optométriste pour un examen régulier. Mais quels sont les signes qui montrent qu’un enfant a mal aux yeux ?

 

30 % des défauts visuels de l’enfant étant génétiques, il faut évidemment redoubler de vigilance lorsque l’un ou les deux parents sont touchés par un problème de vue. Mais ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de soucis liés à la vision dans votre famille que votre enfant ne peut pas en avoir. La première chose est évidemment de faire examiner son enfant par un professionnel avant son entrée en maternelle. On constate qu’en classe de primaire, un élève sur quatre présente un trouble visuel. Il est donc recommandé de consulter un optométriste avant l’âge de trois ans, puis tous les ans. Cette consultation avant l’entrée à l’école s’avère essentielle pour détecter tous les troubles visuels chez les enfants qui ne présentent aucun symptôme et permettra aussi de prévenir leur apparition.

 

Les parents doivent aussi jouer un rôle en surveillant l’apparition de symptômes chez l’enfant en bas âge car ces derniers ne se rendent pas compte qu’ils ne voient pas correctement. Les troubles visuels les plus fréquents chez les petits sont l’hypermétropie et l’astigmatisme, puis vers 7-8 ans la myopie apparaît. Il faut donc être attentif aux symptômes suivants:

 

Avant 5 ans :

 

Les maux de tête fréquents

Les clignements constants des yeux

Les yeux qui piquent, qui brûlent, qui pleurent, ou les yeux rouges

Un enfant qui regarde toujours du même côté

Un enfant qui chute ou qui se cogne souvent

Un enfant trop sage ou au contraire trop agité

 

Vers 5-6 ans :

Les enfants qui plissent souvent les yeux et regardent les choses de près, voire collent son visage sur son cahier pour lire ou pour écrire

Les confusions dans les lettres ou les chiffres

Les maux de têtes en fin de journée

 

Pour éviter de trop fatiguer les yeux de l’enfant, il faut lui laisser des moments de repos visuel. Pour ce faire, il faudrait alterner la vision de près (regarder à moins de 3 m) avec la vision de loin (plus de 3 m). Les activités sollicitant exclusivement la vision de près (les écrans, mais aussi les livres, l’écriture, les coloriages ou les jeux de société) doivent être idéalement limitées à 50% quand les enfants rentrent à la maison le soir.

 

Enfin il est bon de noter que l’examen visuel est couvert par la Régie d’assurance maladie du Québec jusqu’à l’âge de 17 ans inclusivement, il ne faut donc pas hésiter à faire suivre son enfant le plus tôt possible.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer