Le lien entre excès de travail et abus d’alcool

Une enquête publiée par le British Medical Journal (BMJ) montre le lien entre excès de travail et abus d’alcool. En effet trop travailler engendrerait bien souvent une consommation d’alcool accrue. Selon une série d’études effectuée sur plus de 400 000 personnes, les personnes travaillant plus de 48 heures par semaine, présenteraient un risque plus élevé que les autres de succomber à l’abus d’alcool.

trop travailler et alcoolisme

Cette recherche, réalisée par une équipe internationale, englobe 14 pays développés: l’Allemagne, l’Australie, la Belgique le Canada, le Danemark, l’Espagne, les Etats-Unis, la France, la Finlande, le Japon, la Nouvelle Zélande, le Royaume-Uni, la Suède, et Taïwan.

Les auteurs précisent que par abus d’alcool il entendent la consommation plus de 14 boissons alcoolisées par semaine pour une femme et plus de 21 pour un homme. Les personnes travaillant plus de 48 heures par semaine présenteraient un risque accru de 13% d’ abuser de l’alcool, par comparaison à des employés travaillant 35 à 40 heures par semaine. En plus du risque de devenir un alcoolique potentiel, ces personnes sont également plus exposées aux maladies cardiovasculaires, aux accidents du travail ou aux  problèmes de santé mentale.

Néanmoins la probabilité de développer des habitudes de consommation à risque en raison d’un excès de travail est faible dans l’absolu, mais justifie un examen attentif, relève Cassandra Okechukwu, de l’Ecole de santé publique d’Harvard (Etats-Unis). Cette dernière précise qu’avoir un travail est associé à une consommation moindre d’alcool et une plus grande chance de guérir d’un abus d’alcool que lorsque l’on est au chômage. Elle stipule qu’il serait toutefois souhaitable de  trouver une nouvelle réglementation du temps de travail au titre de la santé publique.

En résumé il faut donc travailler mais ne pas en abuser. Le lien entre excès de travail et abus d’alcool ne fait donc que confirmer ce que disait Henri Salvador « travailler c’est la santé, rien faire c’est la conserver, les prisonniers du boulot, n’font pas de vieux os »:-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer