L’homéopathie marche-t-elle vraiment ou est-ce une arnaque ?

Partisans ou opposant à l’homéopathie s’affrontent souvent durement..

Voici quelques uns de leurs divers arguments que nous avons regroupés sous 2 rubriques

– L’homéopathie marche, c’est génial !

– L’homéopathie est une vaste arnaque !

L’homéopathie marche, c’est génial !

  • Ici le classement Lancet des meilleurs systemes de santé dans le monde

http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(17)30818-8/fulltext

La France est 15ème vs 24 en 2015 mais son rang moyen est généralement 20 à 30 (avec la plus grosse dépense d’ailleurs NDLA)

Bref tous les pays qui sont classés devant la France font de l’homéopathie bien plus que nous….et la remboursent sont devant.

  • Avant, il y a aussi eu tout un tas de scientifiques reconnus qui prétendaient que :
    * la cigarette est inoffensive (une du Monde en 1982 par des prix Nobel)
    * le fibrociment c génial en 1985 (amiante)
    * la peinture au plomb n’est pas dangereuse (interdite en 1987! alors que les premiers médecins et études ont été réalisées depuis 120 ans)
  • Il ne faut pas confondre le marchand Boiron avec l’homéopathie non plus, tout comme la philosophie n’est pas BHL.
  • Le double slit experiment date de 1927 90 ans déjà, et il faut bien admettre que les frontières de la réalité physique ont bien changé depuis. Les nano technologies utilisent certains des principes de l’homéopathie
  • Homéopathie, ostéopathie, acupuncture chiropraxie sont clairement discriminées en France par le système d’assurance maladie
  • Islandais, scandinaves, Allemands et suisses tous des cons d’intégristes en meilleure santé qui vivent plus longtemps avec leur médecine holistique. En plus ils dépensent moins et consomment moins de médicaments……  Vive la France et vive Sanofi (avec sa représentante en conflits d’interet en ministre de la Santé!

L’homéopathie est une vaste arnaque !

  • L’homéopathie peut être efficace (comme un placébo). Quant à savoir s´il faut la rembourser ..  vu que ça marche dans pas mal de cas, que c’est parfaitement inoffensif (il n´y a aucun principe actif), et que ça peut éviter de prendre des risques liés à l´auto-médication…  Pourquoi pas ? Maintenant, il ne faut pas ignorer le problème des personnes qui se traitent (ou traitent leurs enfants) uniquement avec de l´homéopathie dans des cas graves qui demanderaient des (vrais) traitements médicaux…
  • Pour les intéressés, voici la présentation TED du truculent James Randi (pourfendeur du paranormal et des pseudo-sciences), qui commence sa présentation en avalant une boite entière de pilules homéopathiques pour dormir !  😉

  • Le fait d´associer physique quantique et effets un peu mystérieux comme ceux de l’homéopathie (ou en tous cas qui suivent des chemins moins habituels de la rationalité) est en réalité une erreur. La physique quantique peut paraitre un peu magique ou mystérieuse, et les médecines alternatives également… mais cela ne signifie pas pour autant qu’elles soient liées en quoi que ce soit ! D’ ailleurs, la physique quantique n´est pas fondamentalement plus mystérieuse que la physique newtonienne classique. Dans les 2 cas, on sait très bien en décrire le fonctionnement, mais on ne sait pas pourquoi ça fonctionne comme ça. Newton disait, au sujet de sa loi de la gravitation, qu´elle supposait une action instantanée à distance, et qu´il n´avait aucune idée sur la façon dont ça pouvait s´expliquer. Action à distance newtonienne ou non-localité quantique, qu´est-ce qui est plus mystérieux ? Par contre, la physique quantique est contre-intuitive, ça c´est certain (puisque ses effets ne sont en général pas visibles à notre échelle macroscopique). Mais elle n´ouvre pas pour autant la voie à tout à tas de pouvoirs cachés des substances, du corps ou de l´esprit. La physique quantique est en fait extrêmement bien connue et maitrisée. Sa version appliquée communément admise (la théorie quantique des champs), qui explique le fonctionnement de la nature dans ses éléments les plus fondamentaux, n´a jamais été mise en défaut par aucune expérience. Et au final, les principes de la physique quantique ne permettent pas plus que la physique classique d’apporter de crédit à des pratiques telles que l’homéopathie. Quant à l’idée que les nano-technologies utiliseraient certains des principes de l’homéopathie: soit on parle de principes très précis et spécifiques à l’homéopathie, et c’est certainement faux, soit on parle de principes généraux, et alors on pourrait prétendre de la même manière que les nano-technologies utilisent certains principes du christianisme… (ce qui ne serait pas inédit : Lyssenko, en URSS, prétendait que la nature suivait les principes du communisme !).
  • L’homéopathie utilise le principe de la dilution présentée en CH (chaque CH représente une dilution de 1%). Il est très fréquent d’avoir des produits dilués à 9 CH ou 15 CH, voire beaucoup plus. Une goutte d’eau dans le Lac Léman représente environ 10CH.
  • Ces gélules homéopathiques sont tellement diluées et donc sans aucun principe actif qu’il existe une dérogation à la procédure habituelle d’autorisation de mise sur le marché (soit un simple enregistrement). Encore heureux qu’il y ait cette dilution, puisque l’homéopathie consiste à combattre une maladie par une maladie qui provoque les mêmes symptômes (principe de similitude). Etrange de vouloir soigner un rhume par un autre rhume.
  • Il est étonnant que la Sécurité Sociale continue de rembourser les gélules d’homéopathie (le fait que l’un des 2 leaders mondiaux soit français n’y est sûrement pas pour rien). On dépense de l’argent public pour des remèdes n’ayant aucune efficacité Et 2°) On a un « coût d’opportunité » au niveau de la société – vous trouverez facilement sur le Net des dizaines d’histoire de parents ayant traité leurs enfants avec des produits homéopathiques et où la condition de leur enfant a empiré, alors que c’était à la base des conditions médicales facilement traitables (i.e. infection à l’oeil, eczema, etc…)
  • L’homéopathie a eu une certaine popularité au 19ème siècle, à une époque où la médecine européenne était de très mauvaise qualité et où l’on donnait de nombreux médicaments en doses beaucoup trop élevées, où l’on prescrivait des recettes de charlatans (les fameux saignées), et où l’on n’avait même pas de règles basiques d’hygiène (i.e. l’obligation pour les chirurgiens de se laver les mains avant de rentrer en salle d’opération ne s’applique qu’à la fin du 19ème siècle dans la plupart des pays d’Europe).

Laisser un commentaire

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer