Mal au talon pour un jeune: et si il s’agissait de la maladie de Sever ?

Un jeune qui fait du sport peut avoir, entre 11 et 16 ans, un mal un peu étrange au talon.
La douleur est assez aigüe, se fait de plus en plus forte pendant les efforts sportifs, puis après puis ensuite en permanence, comme quelque chose de lancinant, un peu comme une tendinite mais DANS le talon avec des élancements vers la voute plantaire ou les tendons d’Achille.

Dans pas mal de cas, il ne s’agit pas d’une maladie « classique » comme une talonnade ou tatalgie mais de la maladie de Sever.

Si l’enfant ne se plaint pas trop, on peut être alerté par une démarche bizarre, un manque de souplesse dans les cheville ou même les genoux (car tirer sur les jambes étire aussi les tendons d’Achille) mais dans la plupart des cas, la douleur s’amplifie, en dehors des activités sportives, et doit alerter.

Il faut alors faire une radio pour éliminer les idées de fractures, tendinites, arthrites juvéniles, etc.. et il se peut donc que soit diagnostiquée la maladie de Sever (connue depuis 1912).

La solution est le repos (non seulement sportif mais même parfois intégral si la douleur est intense, avec une sorte de plâtre pour empêcher le pied de toucher par terre) sachant que de toutes façons, cette maladie aura une fin vers 16-18 ans avec la fermeture du cartilage de croissance postérieur du calcanéum.

Des médicaments à prendre par voie orale sont souvent donnés.

Aucune pommade ni Synthol ni autre truc classique ne peut résoudre le problème.

Cela invite à considérer que la souplesse des membres inférieurs DOIT se travailler AUSSI chez les enfants qu’on a trop souvent tendance à considérer comme naturellement souples et sans besoin d’étirements.

Les talibans du sport considèrent qu’il faut s’étirer avant et après une séance de sport. Si on ajoute l’échauffement classique, il y a fort à parier qu’il ne restera plus de temps pour le sport.

Ceci dit, un « protocole » quotidien de quelques minutes d’étirements au réveil et/ou au coucher, basé sur des exercices simples d’étirements ou de travail articulaire proprioceptif ( comme arriver à se mettre sur la pointe des pieds sur une jambe, yeux ouverts, yeux fermés ou cf  par exemple  quelques exemples sur http://www.u-run.fr/7437-proprioception-trail  ) comme dans la vidéo ci-dessous:

 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer