Mycoses et incontinence

Le contrôle de la miction se perd en cas de colonisation de la filière génito-urinaire par des champignons ou mycoses. Les femmes sont les plus enclines à présenter ces symptômes entre autres pour des raisons anatomiques.

Mycoses et incontinence: une maladie fréquente

Bien que les plaintes ne soient pas forcément exprimées spontanément, au moins 75% des femmes ont eu une infection mycosique au cours de leur vie. La discussion de ces symptômes relève des petits cercles féminins et arrivent au cabinet du médecin lorsque la situation devient grave, notamment lorsqu’une incontinence urinaire rend la vie quotidienne impossible. Les mycoses vaginales semblent bénignes mais sont extrêmement incommodantes. La plupart du temps, les champignons en cause sont les Candida. Ce champignon peut coloniser toutes les muqueuses du corps (bouche, intestin, œsophage) mais s’installe le plus souvent au niveau du vagin. Habituellement inoffensif, le Candida albicans peut envahir la zone et causer des symptômes visibles lorsque les germes protecteurs disparaissent et que la flore vaginale a perdu son équilibre.

Une explication anatomique aux mycoses en cas d’incontinence

Les infections gynécologiques peuvent entrainer une incontinence urinaire. En effet, chez les femmes, le méat urétral par où les urines sont émises est très proche de l’orifice vaginal. De plus, l’urètre est court et se fait facilement envahir par les germes présents sur la vulve. La présence de microbes ou de levures remontant jusqu’à la vessie explique l’infection urinaire qui s’ensuit. La vessie devient alors hyperactive, excitable et se contracte anarchiquement. Le stress est alors un facteur aggravant de la situation car les contractions deviennent de moins en moins contrôlées en face d’un agent émotionnellement perturbant. La prise d’antibiotiques, d’œstrogènes ou de corticoïdes augmente aussi la prolifération des champignons. Les vêtements trop serrés, en matière synthétique de surcroit, entretiennent l’humidité de l’entrejambe et ainsi la pullulation des levures.

Les symptômes de l’infection de mycoses

En plus de l’incontinence qui survient à des moments où elle s’y attend le moins, la femme ressent des douleurs au moment d’uriner. Cela peut aller des picotements aux sensations de brûlure. Comme le besoin impérieux découle de contractions anarchiques, elle a très souvent envie d’aller aux toilettes et mouille parfois ses sous-vêtements avant d’y arriver. Il s’agit en fait d’une incontinence par impériosité. D’autres symptômes accompagnent aussi l’incontinence. Ce sont notamment des pertes blanches mousseuses ou jaunâtres de quantité variable et une démangeaison au niveau de la vulve. A cause de l’irritation, la dyspareunie s’installe et les rapports sexuels deviennent douloureux, voire impossibles.

Un traitement possible pour les mycoses en cas d’incontinence

Lorsque l’incontinence est due à une infection mycosique, une élimination du champignon est indispensable. Pour être sûr de la nature de l’infection, le médecin pratique un examen de la région vulvaire, du vagin et du col. Il peut réaliser un examen microscopique sur un échantillon des pertes vaginales prélevées par frottement. Le médecin prescrit des ovules ou des pommades fongicides avec ou sans fongicides en comprimé selon l’état de l’infection. Il déconseille aussi l’utilisation des savons de toilette de pH acide pendant le traitement. Et comme la contamination est possible par un partenaire sexuel infecté, le traitement en couple est plus efficace.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer