Obésité et Mc Donald’s

En Septembre dernier, une équipe de médecins français de l’hôpital Avicenne à Bobigny (A. Alhéritière,S. Montois,M. Galinski, K. Tazarourte, et F. Lapostolle ) a publié une étude tentant de montrer dans plusieurs pays (44 pays dont les 20 pays les plus peuplés du monde avec les 5 pays les plus peuplés de chaque continent et quelques autres) une corrélation forte entre le nombre d’obèses et l’implantation de Mc Donald’s.

Les médecins se sont basés sur les données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en ce qui concerne le nombre d’obèses.

Pour Mc Donald’s, les pays ont été classés en densités, de «faible densité» à «très forte densité» de Mc Do.

La France est avec les Etats-Unis, le Canada et l’Australie dans les plus fortes densités de Mc Do avec environ 20 restaurants pour un million d’habitants.

obésite mc donaldsLe résultat est sans surprise puisque les pays où il y a beaucoup d’obèses sont ceux où il y a beaucoup de Mc Do (USA, Canada, Japon, Australie et France ..)  MAIS les médecins précisent qu’il existe d’autres facteurs à prendre en compte pour expliquer le taux d’obésité, comme par exemple la sédentarité.

Comme dans tous les calculs de corrélation, il se peut que les valeurs soient toutes 2 les conséquences d’un ou d’autreS faitS.

Ainsi, il pourrait aussi être intéressant de regarder la relation entre nombre d’obèses et équipement en transports publics (avec des éléments comme l’éloignement entre 2 stations de métro ou de bus) ou le nombre de voitures par habitants.

La société Mc Donald’s, qui en France est dirigée par un ancien publicitaire, Jean-Pierre Petit est tout de suite vite montée au front avec 2 défenses.

D’une part, Mc Donald’s communique sur la « francité » des produits vendus en France. Les quantités et la nature des produits y seraient « adaptées ». Mc Do fait beaucoup d’efforts pour diffuser une carte des calories de ses produits qui tend à montrer que les burgers et autres produits Mc Do n’apportent pas tant de calories que ça 😉  cf  http://www.mcdonalds.fr/entreprise/nutrition/nutrition-chez-mcdonalds … sauf que les calories ne sont qu’une partie du problème …

Par ailleurs, Mc Donald’s reprend un peu les réserves des auteurs de l’étude en indiquant qu’ils ne font qu’accompagner ce que veulent les gens et les tendances.

Mc Donald’s représente environ 1% de la restauration en France avec 700 millions de clients par an. Dans les villes, force est de constater que Mc Donald’s capte une clientèle très variée notamment du fait de ses prix qui bien souvent sont les moins chers de ce qui est proposé pour un repas de midi rapide et pas cher.

On peut aussi remarquer que malgré ses promesses, Mc Do ne propose toujours pas beaucoup de fruits et de légumes et que le marketing continue d’être la priorité principale de la société, loin devant la santé de ses clients. Mc Donald’s est l’un des plus gros annonceurs de France et continue d’innover en permanence avec maintenant en Asie l’organisation d’ « après mariage » !!

Pour en revenir au sujet obésité et Mc Donald’s, le patron de Mc Do france jean-Pierre Petit aime à parler de la Corse où il y a des obèses mais pas de Mc Donald’s sauf que la Corse est l’un des départements français les moins touchés par l’obésité 😉

Pour jean-pierre Petit, Mc Donald’s c’est du brassage social et l’apprentissage de l’autonomie ;-))

Son passage à France Inter à l’occasion de son livre « comment j’ai vendu mon âme à Mc Do » avait fait fureur à l’époque et déclenché beaucoup de polémique dans les réseaux sociaux:


L’invité de 7h50 : Jean-Pierre Petit, PDG de… par franceinter

Bref, la lutte est surtout concentrée sur la réputation de Mc Donald’s et non sur le fait d’établir un lien sérieux et rigoureux entre obésité et Mc Donald’s.

Et top du top, Mc Do déconseille à ses propres employés de manger du Mc Do 😉  cf http://www.leparisien.fr/insolite/etats-unis-mcdo-deconseille-les-fast-food-a-ses-salaries-27-12-2013-3443613.php via l’intranet des employés de Mc Do US, McDonaldsMyNurtureLife.com, qui explique que:

«Garder un équilibre alimentaire n’est pas facile avec le fast-food parce qu’on ignore comment cette nourriture est préparée», prévient-il. «Par exemple, beaucoup de restaurants mettent beaucoup d’huile et de beurre dans leurs préparations et ne proposent pas forcément une option « basse calorie ». Beaucoup de restaurants ont remplacé les graisses animales par des huiles végétales hydrogénées pour les fritures. Les grosses portions n’aident pas à maîtriser sa consommation. (…) En général, les personnes souffrant de pression artérielle élevée, de diabète et de problèmes cardiaques doivent être prudents concernant la restauration rapide, à cause de ses teneurs élevées en graisse, sel et sucres.»

 

 

Laisser un commentaire

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer