On a essayé la Cryothérapie

La cryothérapie est à la mode depuis quelques années ou plus précisément, le fait de se mettre au froid.

Ca commence par l’idée de finir sa douche avec de l’eau froide, ou de guérir les hématomes avec de la glace ou « pire » 😉

Et puis, la technologie aidant, la cryothérapie « totale » est arrivée.

Utilisée localement par certains kinésithérapeutes ou alors pour l’ensemble du corps, les espaces de cryothérapie se sont multipliés.

Comment marche la cryothérapie et est-ce que ça donne des résultats ? On a essayé pour vous en parler en connaissance de cause.

Concrètement, on trouve des « cabines » de cryothérapie où l’on est « enfermé(e) avec la tête qui dépasse ou même les épaules. Le froid est causé par de l’azote liquide.

C’est pas mal, surtout pour les problèmes de circulation dans les jambes ou les hématomes, tendinites, lésions musculaires qu’on peut avoir dans les jambes lorsqu’on tire trop dessus ou qu’on a reçu des chocs (rugby, sports de combat, trails, sauts, foot, etc..)

En revanche, la tête n’étant pas dans le froid, le corps réagit « moins » que si l’on est TOTALEMENT dans le froid car la tête a beaucoup de « capteurs » pour prendre conscience du froid.

Concrètement, au bout de 2 minutes, le cerveau réagit au choc thermique et lance la production de quelques hormones.

L’expérience montre que + de 3-4 minutes en cryo ne sert pas à grand  chose.

Donc nous avons été dans une cabine de « totale cryo », chez Cryobox à Paris (www.cryobox.tool ) à 30 euros la séance d’essai ce qui n’est pas cher payé à notre avis (Cet article n’est pas une pub, on ne touche rien de Cryobox qu’on a choisi parce qu’on a trouvé un dépliant bien explicatif dans une salle de sport, que le prix de la séance d’essai était attractif et que les locaux avaient l’air super propres).

Dans une cabine de cryo, le froid n’est pas amené par de l’azote mais par un système électrique. C’est à l’INSEP en premier qu’il y a eu vers Paris ce système.

Pour faire de la cryo, il ne faut pas être cardiaque, avoir une maladie respiratoire ou des problèmes de tension.

Par ailleurs, on doit être bien sec pour éviter des brûlures dues par le grand froid sur la peau mouillée.

Donc, on doit venir avec un maillot de bain et des chaussettes SECHES (Visiblement il y a beaucoup de gens qui transpirent des pieds :-))

On remplit un questionnaire pour garantir qu’on n’a pas de maladies ou affections temporaires contre-indicatives, on se change et l’opératrice nous prend la tension pour vérifier qu’on n’a pas de problèmes.

On s’équipe de surchaussettes, d’un bandeau ou bonnet pour la tête, de gants et de manchons pour les dames dont la peau des bras est plus fragile que celle des hommes.

Ensuite, on choisit une musique (ça ne dure que 3 minutes donc le temps d’un morceau) et en avant pour quelques secondes à – 60 PUIS dans la partie de cabine à – 110 où on peut rester 3 minutes.

On peut sortir quand on veut si on ne tient pas.

L’opératrice reste derrière la vitre en permanence pour surveiller et annoncer le temps.

On bouge, on marche en rond pour activer le sang ce qui REFROIDIT le corps car le froid circule alors dans l’organisme. Hé oui, ça ne réchauffe pas de bouger ..

L’impression générale ? On n’a pas si froid que ça? On s’attendait à avoir froid aux mains, aux oreilles, aux pieds, on n’a pas eu froid à ces endroits là mais à l’intérieur des bras et à la nuque.

Les 3 minutes passent vite. On ne voit quasiment rien dans la cabine.

L’un de nous est sorti sans effets immédiats, l’autre a eu froid pendant une heure.

Sinon, on nous a pris la température de la peau avant et après.

Pour l’un, 30 sur le torse et 27 sur les jambes avant –> 7 et 5 ensuite

Pour l’autre, 33 et 30 –> 15 et 11 ensuite

A priori, les effets immédiats sont différents selon les gens. Certains sont assommés, d’autres sont boostés.

Sinon, les effets d’une séance durent 4 jours et peuvent agir, selon les personnes, sur leur récupération, leur sommeil, leurs douleurs, leur stress, leur anxiété, des douleurs chroniques, des rhumatismes, des tendinites, de l’eczéma ou psoriasis, une fibromyalgie, leurs varices, etc..

On mettre donc à jour ce post en racontant ce qui s’est passé pendant les 4 jours d’après..

La cryothérapie commence à être utilisée par certains médecins, avec quelques résultats probants sur des maladies comme la sclérose en plaques..

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer