Pollution, particules fines et santé

La pollution n’est pas un phénomène nouveau puisque depuis le premier choc pétrolier en 1973, on nous parle en permanence des dangers des fumées de l’industrie, des voitures et de tous les composés chimiques.

Les alertes contre la pollution se sont accélérées ces 20 dernières années, depuis que des scientifiques ont commencé à alerte sur la couche d’ozone et l’impact fort qu’auraient les activités industrielles et l’emploi de certains composés chimiques, sur la nature, la planète et notre avenir.

Parmi cette pollution qui nous entoure, nous menace et nous agresse, les particules fines, dont on parle relativement peu, sont un des plus grands dangers.Leur impact est peu cité alors qu’on sait scientifiquement quels sont leurs effets.

Lutter contre les conséquences des particules fines est aussi quelque chose d’assez simple et pourtant de méconnu.

Les gens ne sont pas tous égaux devant les dangers des particules fines.

Certains groupes de population (les enfants, les personnes âgées, les personnes souffrant de pathologies chroniques) sont plus sensibles aux effets de la pollution et spécifiquement des particules fines.

En ce qui concerne les enfants, il faut savoir que la maturation pulmonaire n’est que partielle: le stock d’alvéoles continuant à se développer jusqu’à l’âge de 8 ans.

Les personnes âgées sont extrêmement sensibles à la pollution atmosphérique car elles ont souvent des problèmes cardio-vasculaires ou respiratoires et ont de toutes façons une diminution de leurs capacités antioxydantes et de leur système de défense.

Une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé sur l’exposition à long terme aux particules fines montre qu’il s’agit d’un facteur d’athérosclérose, d’échecs de grossesse, de maladies respiratoires chez l’enfant et les personnes fragiles.

Ajoutons aussi à toutes ces mauvaises nouvelles que les particules fines ne sont pas QUE celles des usines ou des véhicules à essence ou diesel.

La pollution intérieure des appartement ou maisons est souvent beaucoup plus importante que celle du dehors, même en ville.

Les gens n’aèrent pas assez leurs domiciles, ne renouvellent pas assez l’air et les produits ménagers, poussières diverses font le reste.

Comment lutter contre les particules fines ?

En premier lieu: aérer votre logement !

N’hésitez pas à provoquer quelques courants d’air pour accélérer la circulation de l’air, notamment dans les pièces chargées.

Par ailleurs: faites le ménage !

Passez l’aspirateur ou au moins un plumeau thermostatique pour enlever la poussière partout où elle se niche, se dépose et est prêt à s’envoler vers vos poumons. Faites particulièrement attention aux écrans d’ordinateurs, de télé, de tablettes, aux bibliothèques, aux dessus de fauteuils, canapés, portes, etc..

Pour les personnes âgées, malades ou les chambres d’enfants: investissez dans un purificateur ou ionisateur d’air ! Les prix ont beaucoup baissé mais attention, ne vous laissez pas avoir par des gadgets. Achetez un véritable appareil et pas un diffuseur d’huiles essentielles ! Prenez une vraie marque et ne regardez que les prix au dessus de 100 euros.

Un bon appareil doit marcher 1h-1h30 pour renouveler et purifier l’air d’une chambre de 20-30 mètres cubes.

Enfin, pensez à installer peut-être des filtres sur vos fenêtres. Ces derniers empêcheront les particules fines de l’extérieur d’entrer chez vous. C’est simple à installer et ça coûte environ 50 euros (voir par exemple le modèle Ambia 22 d’entrée d’air filtrante et acoustique pour filtrer les particules fines).

entrée filtrante ambianova couleur chêne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer