Pourquoi les régimes ne marchent pas

Les régimes alimentaires ont existé à toutes les époques mais l’avènement du marketing et de l’apparence dans toutes les couches sociales de la société les a mis quasiment au centre des préoccupations de nombreuses femmes et même d’hommes.

Certes, avoir le « bon » poids est une chose importante pour la santé (et le déficit de la sécurité sociale) mais les régimes sont souvent aussi d’énormes business et certains, inventés juste par souci de gagner de l’argent, ne marchent pas.

En pratique, tout bon marketeur sait inventer un régime.

Il suffit d’engager les gens à ne manger qu’une sorte de chose. Comme c’est ennuyeux, les gens mangent moins et donc maigrissent .. dans un premier temps.

Ensuite, ils se relâchent, remangent comme avant, et regagnent du poids.. Ce qui d’ailleurs les renforce dans l’idée que le régime était efficace.

Par exemple, on peut inventer le régime « vert » qui dira de ne manger que des choses vertes 🙂)

Les régimes sont en effet tous fondés sur des restrictions et donc des déséquilibres nutritionnels.

Ils dérèglent donc forcément le corps, qui forcément reprend le contrôle au bout d’un moment, une fois que le moral est battu par les contraintes trop dures du régime.

On distingue 3 sortes de régimes.

Les régimes hypocaloriques dont le fil conducteur est de limiter l’apport en calories.

Les régimes d’exclusion qui excluent un ou plusieurs aliment(s) de l’alimentation pendant un temps donné.

Les régimes dissociés qui préconisent de ne manger qu’un seul type d’aliments.

Dans tous les cas, il y a cette fameuse restriction.

A noter que certains régimes, qui à la base ne sont pas forcément créés pour maigrir, ont souvent été remarketés avec d’autres noms, en vue d’avoir un régime amaigrissant.

A propos des noms, là aussi, on retrouve sous diverses appellations des choses identiques.

Par exemple, il y a très peu de différences entre le régime des chasseurs cueilleurs, le régime paléo et même le célèbre régime Dukan.

En réalité, maigrir, comme s’améliorer en sport quand on a un niveau de base, consiste à changer profondément les habitude de notre cerveau, sans qu’il se mette à résister au changement dont il a horreur.

Ainsi, de trop grandes privations qui dérangent l’envie et le plaisir, déclencheront automatiquement une résistance qui aura l’effet inverse de celui qui est voulu.

Si vous voulez maigrir durablement, il faut garder le plaisir de manger et de vivre (ce que dit d’ailleurs Dukan dans les préfaces de ses livres que personne ne lit jamais).

1 commentaire

  1. Marie 25 septembre 2016

Laisser un commentaire

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer