Que faire en cas d’andropause ?

Nettement moins abordée que la ménopause, l’andropause est pourtant une douloureuse étape dans la vie d’un homme.

A la quarantaine, un homme peut avoir une réduction de 40% de son niveau de testostérone libre par rapport à ce qu’il avait à 20 ans. C’est cette chute de testostérone qu’on appelle andropause.

Concrètement, l’andropause va avoir des effets sur :

– la sexualité

– le ressenti des émotions

– le comportement psychologique

– la masse musculaire, la masse osseuse ainsi que la force musculaire

– la masse graisseuse (notamment au ventre et en haut du corps)

– la résistance à la fatigue

– l’humeur

– la concentration et la mémoire

La comparaison entre andropause et ménopause est discutée depuis longtemps entre les médecins. L’andropause ne touche pas TOUS les hommes et on ne sait pas exactement combien en souffrent.

Selon une grande étude de 2010, – de 5% des hommes subiraient une andropause.

L’autre discussion à propos de l’andropause est son traitement. Classiquement, on donne de la testostérone mais ce traitement est controversé car:

– le taux de testostérone montrant un manque chez les hommes d’âge mûr est inconnu et de toutes façons varie d’un homme à l’autre. Il y a donc une énorme imprécision sur le taux à atteindre en cas de « manque » de testostérone.

– l’andropause n’a pas de symptômes définis. Beaucoup de choses peuvent s’y rattacher mais être aussi la conséquence d’autres problèmes ou comportements (dépression, sédentarisation, problèmes de coeur, etc..)

– Il y a des cas d’hommes ayant un taux de testostérone jugé normal et étant « andropausés » mais certains médecins estiment qu’il s’agit alors de mauvaises habitudes de vie.

– les effets d’un traitement à la testostérone ne sont pas vraiment confirmés et certains docteurs considèrent que ce n’est qu’un effet placebo tandis que d’autres alertent sur le risque de cancer de la prostate, de problème de foie ou d’accident vasculaire cérébral quand on est traité à la testostérone (La testostérone augmente le taux d’hémoglobine et peut modifier légèrement le profil des lipides dans le sang, accroissant ainsi le risque qu’un caillot sanguin se forme dans une artère du cerveau); par ailleurs la testostérone peut causer des comportements agressifs ou antisociaux, des apnées du sommeil, des manies et même de la dépression.

– il existe d’autres pistes d’explications hormonales pour expliquer l’andropause; les effets de la DHEA (déhydroépiandrostérone), l’hormone de croissance, la mélatonine et, dans une moindre mesure, les hormones thyroïdiennes sont aussi à prendre en compte.

Si on pense souffrir d’andropause, le mieux est de consulter un médecin spécialisé ou de prendre rendez-vous dans une rendez-vous dans une clinique privée afin d’effectuer un bilan sanguin ou un des tests spécialisés d’andropause – le test AMS (pour Aging Male Score) ou le test ADAM (pour Androgen Deficiency of the Aging Male).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer