Retour de la gale en France

Retour de la gale en FranceRetour de la gale en France !

La gale que l’on croyait disparue ou « réservée » aux personnes en situation précaire fait son retour en France !

La gale, irritation de la peau, se transmet par contact direct ou par le biais des textiles contaminés (torchons, linge de toilette, vêtements…).

On associe souvent, à tort, la gale à un manque d’hygiène. Cette maladie de peau n’a pas de conséquences graves sur la santé et se soigne bien. En revanche, la gale est extrêmement contagieuse.

Les autorités de veille sanitaire tirent la sonnette d’alarme face à la recrudescence des cas de gale en France notamment dans les cours d’écoles, hôpitaux, maisons de retraite…. Plusieurs cas de gale ont été recensés récemment dans des lycées de banlieue parisienne, en Pyrénées-Atlantiques, dans le Nord et dans l’Ouest.

La gale, prise à temps se soigne très bien : 3 jours d’isolement et un traitement oral et/ou local suffisent pour stopper la contamination. Avec un lavage soigneux les vêtements, literie… à 60°.

Cependant le cout du traitement élévé et mal remboursé, peut être aussi la raison du retour de la gale en France depuis quelques années.

Deux types de gale sont recensées :

  • La forme classique de la gale, les patients sont touchés par cinq ou dix parasites (les sarcoptes). Elle se transmet par un contact prolongé de peau à peau. Elle est aussi sexuellement transmissible.
  • La forme de gale est dite profuse. Dans ce cas là, le malade a près de 100 à 10 000 sarcoptes sur le corps et le simple fait de serrer la main devient alors très contagieux.

Précaution à prendre pour éviter la contamination de la gale :

    • se laver les mains très souvent
    • dans les collectivités, s’essuyer les mains avec du papier
    • éviter de se serrer la main
    • laver régulièrement le linge de maison
    • limiter les essayages de vêtements dans les magasins…

Comment soigner la gale ?

Retour de la gale en France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer