Toxoplasmose

La toxoplasmose est une infection parasitaire.

Le parasite ( protozoaire Toxoplasma ) infecte le plus souvent des animaux à sang chaud dont  l’ homme. La plupart des cas de toxoplasmose sont sans gravité pour l’homme sauf pour les humains à système immunitaire affaibli et  pour les femmes enceintes. Les félidés dont notamment le chat sont les  hôtes définitifs de la toxoplasmose.

Chose hallucinante, 1/3  de la population mondiale serait infectée par Toxoplasma avec peu d’infectés en Asie, en Amérique et beaucoup d’infectés en Afrique et en Europe de l’Ouest (80 % en France).

La toxoplasmose est transmise par la mère à son fœtus. La séroprévalence toxoplasmose chez la femme enceinte serait d’environ 50%.  Le risque de transmission de la toxoplasmose au foetus  est inférieur à 2 % au début de la grossesse  et  monte à  70 % en fin de grossesse.

La transmission de la toxoplasmose est très grave au début de la grossesse et provoque des lésions oculaires en fin de grossesse.

Il existe plusieurs  formes cliniques de la toxoplasmose :

  • la toxoplasmose acquise, chez une personne ayant des défenses immunitaires normales, en général inapparente ou sans gravité
  • la toxoplasmose congénitale , due à l’infection du fœtus d’une femme enceinte séronégative, non protégée car n’ayant jamais été en contact avec le toxoplasme
  • la toxoplasmose de l’immunodéprimé, personnes atteintes du SIDA ou personnes greffées et traitées par des médicaments immunodépresseurs

Quand la toxoplasmose se déclenche pour la première fois chez l’humain, elle n’est pas apparente dans  80% des cas (pas de fièvre et uniquement des ganglions cervicaux  pendant une semaine environ).

Dans  20% des cas, la toxoplasmose prend une forme  subaiguë (adénopathies cervicales,  fièvre prolongée, une fatigue intense). La toxoplasmose ressemble alors à une mononucléose infectieuse avec une  guérison  lente.

Parfois, chez les immunodéprimés et les personnes atteintes du sida, la toxoplasmose prend une forme aiguë et peut provoquer divers types de lésions oculaires, cardiaques, pulmonaires, et même des symptômes neurologiques.

Dans tous les cas, les kystes formés persistent et sont indétectables.

Chez la femme enceinte, le diagnostic repose en premier sur le sérodiagnostic pratiqué au cours du premier trimestre.

La vaccination n’existant pas, la prévention est le meilleur traitement :

  • ne consommer que de la viande bien cuite (cuisson à plus de 67°C au cœur des viandes), surtout le mouton
  • lavage approfondi des salades et crudités, nettoyage des surfaces de travail ayant servir à préparer les légumes
  • éviter de manger à l’extérieur des légumes dont on ne connaît pas la préparation
  • porter des gants en cas de jardinage ou si vous vous occupez de la litière d’un chat et se laver les mains
  • ne pas s’occuper de la litière d’un chat ou la nettoyer avec de l’eau bouillante, mais bien entendu le chat peut se mettre sur vous et vous pouvez le caresser ! Le risque est quasiment nul si le chat n’a pas accès à l’extérieur et qu’il ne mange pas de viande crue
  • laver (et peler) les fruits et légumes avant de les consommer, avec de l’eau vinaigrée ; cuisson d’au moins une minute à 60°C pour les végétaux

La congélation, la salaison, les condiments, la fumaison, la conservation sous vide et la  cuisson par micro-ondes peuvent détruire le parasite mais rien n’est sûr.

La toxoplasmose cérébrale arrive elle  aux  séropositifs au VIH.

Les professions en contact avec la viande crue, les  félins contaminés (vétérinaires, employés d’abattoirs,  agriculteurs, jardiniers, personnes de laboratoires, etc )  sont exposées à la toxoplasmose.

La terre peut être notamment une source de contamination quand elle est endroit de chats (excréments de chat ). Il faut bien se laver les mains après avoir travaillé la terre ou touché des animaux !

Il n’est pas prouvé que la toxoplasmose pouvait être transmise par l’urine ou les excréments humains contaminés mais mieux vaut porter des gants jetables pour travailler avec des personnes atteintes d’incontinence et laver soigneusement mains et ongles.

La Toxoplasmose latente pourrait altérer le comportement de la manière suivante:

  • augmentation des  prises de risque
  • ralentissement des réactions
  • sentiment d’insécurité et de doute

1 commentaire

  1. LEPINE 28 novembre 2014

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer