Trop d’accidents médicaux en France

Encore des chiffre alarmants : 900 accidents médicaux surviennent chaque jour, en moyenne, en France. Près de 400 de ces accidents seraient évitables. En conséquence, une quarantaine de décès quotidiens selon l’enquête nationale sur les événements indésirables graves liés aux soins (Eneis).

Les causes principales des accidents médicaux :

  • Les actes « invasifs » (pose de cathéter, de sonde, endoscopies..) et chirurgicaux
  • Les médicaments et les produits de santé (prothèse, implants, stimulateurs cardiaques…)
  • Les infections nosocomiales.

Pourquoi tant d’accidents médicaux en France ?
L’enquête pointe du doigt les défaillances humaines liées aux conditions de travail, mauvaise organisation, déficit de communication entre professionnels.

« Un décès n’arrive jamais à cause d’une erreur d’une seule personne, mais à la suite d’une série de dysfonctionnements », précise le docteur Alain Michel, directeur médical du laboratoire maître d’oeuvre de ce travail. Causes le plus fréquemment rencontrées : « l’absence de protocoles, l’insuffisance d’informations entre les professionnels et le patient, l’importance de la charge de travail, l’inadaptation de la planification des tâches et les défauts de communication interne ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer