Lien entre boissons sucrées et apparition des règles

On le sait, le sucre n’est pas toujours notre ami et trop en abuser peut avoir des effets néfastes. Une nouvelle étude tente de montrer un nouvel effet négatif de la consommation de sucre. La revue Human Reproduction établit un lien entre les boissons trop sucrées et l’apparition des règles chez les jeunes filles. Mais est-ce que ces résultats sont vraiment significatifs ?

boissons sucrées et apparition des regles

Cette étude effectuée entre 1996 et 2001 a pris en compte différents facteurs pouvant expliquer la puberté précoce. Parmi eux, le type de produits consommés par les filles et notamment les boissons sucrées. Les chercheurs ont demandé à 583 filles, âgées de 9 à 14 ans, à différents moment de leur croissance, de répondre à un questionnaire sur lequel elles précisaient, notamment, à quelle fréquence elles consommaient ce genre de boissons.

Les résultats auraient montré que les jeunes filles qui consommaient plus d’1,5 portions par jour de boissons sucrées avaient leurs premières règles un peu moins de 3 mois avant celles qui consommaient moins de 2 portions par semaine. Ces  jeunes filles auraient été réglées à 12 ans et  9 mois au lieu de 13 ans pour les autres. Seules les boissons avec des sucres ajoutés – saccharose, glucose, sirop de maïs… – seraient  liées à l’ apparition des règles. En revanche les boissons avec des édulcorants à la place du sucre, ainsi que les jus de fruits, n’auraient pas d’impact significatif.

Cela dite être réglé à 12 ans et 9 mois n’a rien de vraiment extraordinaire. Du coup quel est l’intérêt de ces résultats.

Les chercheurs expliquent que cette légère précocité augmenterait les chances de ces jeunes filles de développer un cancer du sein.  Dans le cas de l’apparition des règles 2,7 mois avant l’âge normal, ce facteur aggravant augmenterait de 1% les risques, explique Karin Michels, professeur associé de la Harvard Medical School, qui a dirigé l’étude.

Oui, bon, mais c’est vraiment grave? Pas tant que ça en fait.  Karin Michel, avoue tout de même « Même si ce chiffre n’est pas alarmant, et qu’il ne faut pas inquiéter les familles, tous les arguments pour réduire la consommation des sodas sont bons. Car elle est en partie responsable de l’obésité, un vrai problème de santé publique » . « L’obésité infantile, répandue dans de nombreux pays industrialisés, est particulièrement liée à des règles précoces « , explique le Dr Dexter Canoy, chercheur à l’Université d’Oxford (Royaume-Uni). Mais là on entre dans un autre débat.

Si le lien entre boissons sucrées et apparition des règles, bien qu’infime, est avéré, on est loin d’être face à un problème de règles précoces. La seule véritable  chose à retenir c’est que boire trop de boissons avec des sucres ajoutés est surtout mauvais pour le poids, mais ça on le savait déjà, non!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer