Pénurie de Lévothyrox

Depuis juin, les pharmacies françaises ont du mal à s’approvisionner en Lévothyrox auprès du laboratoire suisse qui fabrique ce médicament: Merck Serono.

3 millions de personnes ont besoin de ce médicament en France.

Le Lévothyrox est très utilisé pour les malades de la thyroïde et dans Lévothyrox, les malades peuvent souffrir d’un ralentissement général, de somnolence, de frilosité, constipation et parfois même tomber dans le coma.

L’Association française des malades de la thyroïde (AFMT) a alerté la ministre sur la situation d’autant plus que le Lévothyrox est l’un des très rares médicaments dont le remplacement par un générique n’est pas recommandé.

Toute variation de Lévothyrox , même légère, peut entraîner des effets indésirables.

L’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a reconnu que la substitution du Lévothyrox peut entraîner «un déséquilibre transitoire» des taux d’hormones thyroïdiennes, invitant les patients à voir leur médecin traitant dans les 3 à 6 semaines suivant la délivrance du produit pour qu’il «s’assure du maintien de l’équilibre thérapeutique».

A cause de la possible pénurie, l’ANSM a décidé d’autoriser les pharmaciens, «à titre dérogatoire et temporaire», à remplacer le Lévothyrox par un médicament similaire alors même que la mention «non substituable» figure sur l’ordonnance du patient.

Par ailleurs, le fabricant de médicaments génériques Biogaran a indiqué dans un communiqué que Lévothyroxine Biogaran, un générique du Lévothyrox, «est toujours commercialisé et disponible en pharmacie».

Le laboratoire Merck Serono qui fabrique le Lévothyrox, a expliqué que l’approvisionnement en Lévothyrox était difficile en France «du fait d’un accroissement de la demande mondiale» et de «l’arrêt de la production d’autres médicaments à base de lévothyroxine par d’autres fabricants dans le monde». Merck Serono a affirmé qu’il avait «entrepris depuis plusieurs mois d’augmenter ses capacités de production sur son site de production principal en Allemagne qui fonctionne désormais en permanence 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7». Un site de production alternatif est également «en cours d’homologation» au niveau mondial. Merck Serono travaille par ailleurs avec des sous-traitants européens pour augmenter ses capacités.

En attendant, l’équivalent italien du Lévothyrox sera vendu dès  présent dans les pharmacies françaises.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer