Les besoins en Fer

 

Le fer indispensable pour un bonne santéCet oligo-élément est un constituant de l’hémoglobine du sang, ce qui permet le transport de l’oxygène des poumons vers les tissus. Le fer est également responsable de l’oxygénation nécessaire à la contraction des muscles. Il agit sur le tonus général et au bon fonctionnement du système immunitaire.

Le fer est un oligo-élément essentiel principalement dans le métabolisme féminin.

On distingue deux types de fer :

Le fer héminique : d’origine animale, est présent dans les viandes (surtout les viandes rouges), poissons et les produits d’origine animale. Il est bien absorbé (environ 25 %).
Le fer non héminique :  est contenu dans les produits d’origine végétale, les œufs et les produits laitiers. Il est moins bien absorbé (à peine 5 %).

Les sources de Fer :
Les meilleures sources de fer sont le boudin noir, le foie, les viandes rouges, les viandes blanche, les fruits de mer, les poissons, le jaune d’œuf, les fruits séchés, les légumineuses (lentilles), le chocolat, le persil, les céréales complètes.

L’absorption du fer dépend aussi de la nature du repas et de présence dans le repas de substances qui favorisent ou freinent l’utilisation du fer par l’organisme ; ainsi la vitamine C stimule l’absorption du fer alors que le thé, le café et certaines fibres alimentaires gênent son absorption.

Les besoins journaliers :

Homme  9 mg
Femme  16 à 18 mg
Femme ménopausée   9 mg
Femme enceinte  25 à 35 mg    
Enfant  7 mg
Adolescent  12 mg
Adolescente  14 mg

Les carences en fer provoquent : anémie, essoufflement à l’effort, palpitations, troubles de la thermorégulation et diminution de la résistance à l’infection (en cas de grossesse, augmentation de la prématurité et de la mortalité fœtale), peau sèche, ongles mous ou cassants, bourdonnements  d’oreille, troubles gastro-intestinaux.

Les personnes les plus touchées et donc à surveiller sont :

Les femmes enceintes et pendant l’allaitement
Les femmes dont les règles sont abondantes
Les personnes ayant perdu une grosse quantité de sang (hémorragie, accident, accouchement, opération…)
Les personnes soumises à un régime trop restrictif ou déséquilibré
Les personnes souffrant de maladies avec saignements chroniques (ulcères saignants de l’estomac, recto-colites hémorragiques)…

L’excès de fer peut être dangereux pour le cœur. La surcharge en Fer s’observe surtout dans le cas d’une maladie héréditaire comme l’hémochromatose.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer