Malaise et effort sportif

coeurL’activité sportive peut provoquer des malaises (de type Malaise Vagal) . Comment différencier les  malaises graves des autres ?

On ressent en général un malaise lorsque le cerveau ne reçoit plus suffisamment d’oxygène ou de sucre. Le coeur se contracte ou faiblit, il fonctionne anarchiquement et ne parvient plus à envoyer assez d’oxygène ou de sang au cerveau.

Premier indice à transmettre à votre médecin: l’instant du malaise. Un malaise pendant un effort est quelque chose de sérieux. Un malaise après l’effort est probablement quelque chose d’anodin.

Un malaise pendant un effort sportif peut avoir en gros 4 causes:

manque d’oxygène: le coeur se contracte plus puissamment et plus rapidement pendant une activité sportive, il brûle de l’énergie et a besoin d’oxygène. Quand les artères sont un peu bouchées, le coeur peut souffrir, avoir des crampes et provoquer des malaises. ce type de crioses cardiaques survient en général chez des hommes de + de 40 ans qui fument ou qui ont un excès de tension artérielle ou de cholestérol. ces malaises cardiques sont précédés ou accompagnés de douleurs dans la poitrine allant vers la mâchoire ou le bras gauche.

court-circuit: pendant le sport, l’adrénaline stimule et excite le coeur tandis que la transpiration évacue eau et minéraux. Ceci contribue à la perturbation du courant électrique qui gère les contractions du coeur. Battements cardiaques irréguliers et palpitations s’enchaînent jusqu’au malaise. Ce type de malaises peut aussi survenir chez un jeune athlète. Tout redevient normal si l’état initial revient rapidement.

hypoglycémie: l’hypoglycémie est un manque de sucre dans le sang et c’est donc un malaise sans gravité qui survient pendant l’effort (contrairement à la règle qui veut qu’un malaise pendant le sport soit grave).Quand les réserves sont épuisées, le cerveau manque de glucose, son unique source d’énergie, il devient moins performant et une grande faiblesse s’installe. Le sportif a des tremblements, des frissons et une accélération cardiaque. De l’adrénaline est secrétée pour récupérer les dernières réserves de glucose dans le foie. Si les symptômes disparaissent avec l’ingestion de glucose, tout ça n’est vraiment pas grave; il faudra parfois simplement corriger son alimentation.

blocage du sang: les valves du coeur s’ouvrent au passage du sang puis se referment opur éviter le reflux. Chez les gens âgés, les soupapes s’enraidissent, se coincent et bloquent l’éjection du sang. Chez un jeune sportif, un gros coeur anormal peut se contracter tellement que sa masse obstrue l’orifice d’évacuation du sang. Il y a alors malaise brutal avec perte de connaissance rapide.

Après l’effrot, un malaise est en général quelque chose de bénin. Il peut s’agir du désormais célèbre malaise vagal ou de fatigue passagère causée par la chaleur, le froid ou un entraînement trop poussé.

Attention au malaise qui survient à l’arrêt de l’effort sportif ! A l’arrêt de l’effort, il arrive que des noyaux d’excitation enfouis dans le coeur s’expriment. De longues contractions anarchiques peuvent alors dégénérer en crampes du coeur et en graves malaises.

Quoi qu’il en soit, consultez toujours un médecin après un malaise !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer