Quel sport pratiquer et quels entrainements pendant l’épidémie de Coronavirus ?

L’épidémie de Coronavirus ayant comme principale caractéristique que personne ne sait à quoi s’attendre, le principe de précaution doit s’appliquer.

Faire attention aux contacts avec autrui et spécialement à la sueur et aux larmes des autres, voilà qui ne va pas simplifier l’activité sportive et les entrainements.

En toute évidence, on va d’abord éviter les salles de sport qui déjà à la base, sont des nids à microbes mais sont très susceptibles de répandre les virus avec la sueur, les barres et appareils que tout le monde touche.

Quels sont les réseaux de salles de sport qui vont accepter de rembourser leurs clients ? C’est la question sachant déjà que le Marathon de Paris (ASO) refuse de rembourser ses participants (voir la pétition en ligne qui demande le remboursement pour celles et ceux qui ne sont pas disponibles à la date de report prévue pour le marathon). Espérons qu’un réseau de salles osera la carte du remboursement en pariant sur la sympathie qu’il créera ainsi et sur les abonnements qu’il engrangera une fois l’épidémie passée.

Natation ? Même si l’eau chlorée empêche la propagation du virus, en théorie, rares sont celles et ceux qui vont se risquer dans les piscines, sachant qu’en plus les maires vont sûrement prendre des mesures pour les fermer, d’autant plus que les vestiaires, les spas, les « espaces formes » des piscines sont des nids à virus, microbes, etc..

Sports de combat ? laissez tomber puisque par définition ce sont des sports de contact et de sueur..

Les sports d’équipe ? Avec l’interdiction des rassemblements de + de 1000 personnes (laissés à la discrétion des préfets), les tournois et les matchs vont sans doute être au mieux reportés.. et pour le foot du dimanche, quelques absences sonneront le glas pour quelques semaines du décrassage hebdomadaire des poumons..

Que reste-t-il ? tennis ? A priori, on ne se touche pas.

Et surtout, il reste la course à pied. Les parcours de course à pied semblent d’ailleurs être assez peuplés ces temps-ci alors même que le printemps, traditionnellement période de « remise en forme » avant l’été n’est pas arrivé.

Hé oui les amis, il va falloir revenir à la base, à savoir course, pompes et abdos, le triptyque qui peut se faire n’importe où, seul(e) et sans dangers..

Positivez ! utilisez l’épidémie pour vous motiver à aller courir tôt, vers 6h30 et assister au lever du soleil quand vous revenez. Faites ensuite quelques séries de pompes chez vous ou sur un banc (personne ne s’y assoit encore à cette heure et sur surface sèche, le virus disparaît en 3 heures donc au petit matin, c’est bon .. surtut si vous avez des gants).

Et puis, il y a un autre plaisir bien égoïste à aller courir au petit matin.. Vous allez pouvoir nettoyer vos poumons de la nuit donc expectorer, cracher, vous moucher avec les doigts TRANQUILLEMENT, sans subir le regard accusateur et les propos réprobateurs des donneurs et donneuses de leçons 🙂 .. mais aussi sans risquer une amende car ne rigolez pas, la police peut vous sanctionner pour un crachat !

Vive le sport que vous pouvez aussi pratiquer confiné !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer