Vitamine D et maladie

Deux études scientifiques  publiées mardi dans le BMJ (British Medical Journal) rapportent que les personnes ayant un manque en vitamine D ont plus de chance de mourir d’un cancer ou d’une maladie cardiaque ou de souffrir d’autres maladies.
Ces nouvelles recherches suggèrent  que le taux de vitamine D dans le sang est un bon baromètre pour la santé , sans pour autant déterminer si le fait d’en manquer pourrait être une des causes de certaines maladies.

Vitamine D

La vitamine D est produite dans le corps lorsque la peau est exposée au soleil . Elle peut être obtenue en consommant certains aliments comme le poissons, les œufs , les produits laitiers enrichis, les abats et légumes comme les champignons et le chou frisé .

La vitamine D aide le corps à absorber le calcium et est une partie importante du système immunitaire . Le Dr Oscar H. Franco, professeur de médecine préventive au Centre médical Erasmus aux Pays-Bas , est l’auteur de l’une des nouvelles études parue dans la revue BMJ.  Il  explique la vitamine D aurait des effets au niveau génétique, sur  la santé cardiovasculaire et  sur la santé des os . Il existerait différentes hypothèses montrant que la vitamine D aurait un effet  régulateur.

L’étude se basant sur les données de plus d’un million de personnes a mis en évidence la relation entre la maladie et les niveaux de vitamine D dans le sang.

Le Dr Franco et ses co-auteurs  (une équipe de scientifiques de Harvard , Oxford et d’autres universités ) auraient trouvé des preuves convaincantes que la vitamine D protègerait contre les principales maladies . Les adultes ayant de faibles niveaux de vitamines auraient 35% du risque de mourir d’une maladie cardiaque, et 14% une plus grande probabilité de mourir d’un cancer .

Si les chercheurs n’ont trouvé aucun avantage à prendre de vitamine D2,  ils se sont aperçus que les adultes  ayant pris de la vitamine D3 (que l’on trouve dans certains fruits comme  la pêche ou les produits laitiers)  avaient un taux de mortalité inferieure de 11 %, toutes maladies confondues, qu’un adultes n’en consommant pas.

Aux États-Unis et en Europe , on estime que plus des 2/3 de la population est déficiente en vitamine D. Dans leur article, le Dr Franco et ses collègues ont calculé que près de 13 % de tous les décès aux Etats-Unis , et 9 % en Europe , pourraient être également attribués à un faible taux en vitamine D.

« La vitamine D pourrait être une bonne voie pour prévenir la mortalité due aux maladies cardiovasculaires et d’autres causes de mortalité .  » déclare le Dr Franco.

En revanche une seconde étude menée par une équipe de chercheurs de Stanford et de plusieurs universités Europeenne , publiée également dans le BMJ, montre une vision plus nuancée sur la question.

Selon eux il n’y aurait que  » des preuves suggestives  » quant aux bienfaits de la vitamine D pour lutter contre le diabète , les accidents vasculaire cérébraux,  l’hypertension et  d’autres maladies . L’étude n’ a également trouvé aucune preuve pour étayer l’hypothèse que la vitamine D était bénéfique à la santé des os.
« La vitamine D pourrait ne pas être aussi importante qu’on le pensait dans le maintien de la densité minérale osseuse « , écrivent Dr Theodoratou et ses collègues.

Même si le Dr Franco a mis en avant les bienfaits de la vitamine D pour lutter contre la maladie, il dit néanmoins qu’il faut encore approfondir les recherches pour connaitre la  dose optimale et la durée idéale pour que les pilules de Vitamine D soient vraiment efficaces. Il suggère qu’au lieu de prendre des pilules de Vitamine D, les gens pourraient améliorer leur taux avec un régime alimentaire adéquat et 30 minutes de soleil deux fois par semaine . Encore faut-il qu’il y ait du soleil!!


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer