L’acide urique: qu’est-ce que c’est ?

L’acide urique est une substance qui est issue de la destruction de cellules mortes et de la digestion. C’est donc un déchet que notre organisme arrive à transformer pour l’éliminer par les urines. Cependant, il arrive que pour une raison ou pour une autre, on n’arrive plus à éliminer cette substance de notre organisme. L’accumulation d’acide urique dans le corps provoque des maladies et des infections. Quelles sont les causes de l’accumulation d’acide urique dans l’organisme ? Comment soigne-t-on cette maladie et quelles peuvent être les conséquences ? Nous vous disons tout.

Quelles sont les causes de l’accumulation de l’acide urique ?

Les causes de l’hyperuricémie sont nombreuses. Cela peut être dû à une grande consommation d’aliments contenant des purines comme les viandes, les abats, les fruits de mer, les poissons bleus, les légumes comme les épinards et les asperges. Vous avez aussi les fromages fermentés et gras, les boissons alcoolisées comme la bière.

Une maladie héréditaire comme une anomalie enzymatique, la sédentarité, un jeûne prolongé, la prise de médicaments comme les diurétiques, le diabète, les cancers, ou une hémopathie peuvent être à l’origine de l’accumulation d’acide urique dans le corps.

Comment savoir qu’on a un excès d’acide urique ?

Il est difficile de savoir qu’on a un excès d’acide urique dans l’organisme. L’hyperuricémie est asymptomatique. C’est une fois que les maladies causées par cet excès se déclarent que le malade ressent que quelque chose ne tourne pas rond. Pour savoir que vous avez un excès d’acide urique, il faut faire un test sanguin. Si le taux est supérieur à 80 mg/l, vous pouvez avoir des maladies et des infections comme la goutte et des calculs rénaux.

Quelles sont les conséquences de l’excès d’acide urique dans l’organisme ?

Le taux d’acide urique dans le corps est compris entre 30 et 70mg/l. Chez la femme, au-delà de 65 mg/l, et de 70 mg/l chez l’homme, il faut commencer à s’inquiéter. Il faut savoir que ce taux augmente en fonction de l’âge et de certaines maladies comme le diabète. Par ailleurs, il est mieux si vous êtes une personne à risque, si vous avez des antécédents familiaux, une alimentation très riche ou mode de vie sédentaire, de situer votre taux entre 45 et 60 mg/l. L’excès d’acide urique est à l’origine de la goutte et des calculs rénaux.

La goutte est un rhumatisme inflammatoire fréquent chez les hommes de plus de 40 ans. Les cristaux se forment à l’intérieur et autour des articulations. Ils provoquent une crise de goutte. Il s’agit d’une douleur violente qui survient la plupart du temps dans la nuit, particulièrement dans le gros orteil ou le coude. 

Les calculs urinaires ou calculs rénaux sont une lithiase rénale fréquente chez les personnes ayant plus de 60 ans. En effet, il suffit d’un faible taux d’acide urique dans l’organisme et que l’acidité des urines soit trop importante pour que les cristaux se transforment en calculs rénaux. De plus, avec l’âge, la fonction rénale tourne au ralenti, surtout quand la personne ne s’hydrate pas assez. 

Comment traiter un excès d’acide urique ?

Avec quelques astuces, il est simple de remédier à un excès d’acide urique dans l’organisme. La personne atteinte doit suivre un régime strict. Grâce au régime, vous pouvez baisser le taux de 10 à 15 mg/l et de retourner à la normale. Le régime consiste à éviter des aliments comme les viandes, les fruits de mer, les légumes comme les épinards et les asperges, des fromages fermentés et gras et l’alcool. Ce régime peut être assorti d’une activité physique régulière.

Le patient peut également commencer à s’hydrater davantage. Il doit consommer en moyenne deux litres d’eau par jour. Il est conseillé de boire une eau alcaline. Si vous êtes hypertendu, il faut éviter une eau riche en sodium, et la remplacer par des jus de citron pressés. Si les deux astuces ne marchent pas, un traitement de fonds est prescrit par le médecin. En général, il recommande un traitement à base d’allopurinol.

En conclusion, pour éviter l’hyperuricémie, il faut suivre quelques règles simples. Evitez de boire de l’alcool dont les spiritueux et la bière même sans alcool qui favorisent la formation d’acide urique. Limitez également la consommation de certains aliments comme la charcuterie, les sauces, les poissons gras, les fruits de mer. L’hydratation n’est pas à négliger, il est conseillé de boire au moins un litre et demi d’eau par jour.

Commenter ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer