Les endorphines, hormones du plaisir quand on court: oui mais ..

Les endorphines sont des hormones secrétées quand on court. Ce sont les hormones du plaisir du coureur à pied et dans pas mal de cas, cela explique pourquoi certaines femmes et certains homes deviennent accros à la course.. Oui mais …

Les endorphines sont secrétées par l’organisme quand on court à une certaine allure. En général, cette allure est supérieure à l’allure fondamentale d’endurance qui permet à la longue de progresser VRAIMENT.

En d’autres mots, on s’ennuie moins et on a du plaisir mais on ne progresse pas vraiment à la longue.

Les endorphines sont ainsi la cause du fait que des tas de coureuses et coureurs font leur footing du dimanche ou leurs 3 ou 4 séances hebdomadaires en courant beaucoup plus vite qu’ils ne devraient et souvent SANS contrôler leur fréquence cardiaque. Ils ont du plaisir mais plafonnent rapidement. En réalité, on peut considérer qu’ils ne font pas vraiment du sport mais qu’ils servent simplement une addiction à la chimie naturelle du plaisir, comme des fumeurs qui ont besoin de leur clope du matin..

Les endorphines sont aussi secrétées lors d’efforts moins longs que la course à pied « traditionnelle ». Il peut s’agir d’une bonne séance de fractionnés, de montées d’escaliers ou de séries de poids ou autres efforts assez brefs. Le plaisir alors ressenti (malgré la douleur de l’effort) explique le « succès » de pas mal de coachs Youtube ou Twitter qui garantissent qu’on peut progresser, qu’on peut améliorer son physique, ses performances avec PEU de séances de sport et d’exercices. En effet, si on se sent bien en ne faisant du sport que 3 fois 20 minutes par semaine, on a tendance à croire que tout va bien et qu’on devient performant (puisqu’on a cette chimie naturelle du bonheur qui agit).

Evidemment, comme dans tout, il ‘y a pas de secret.. Une fois de plus, le cerveau tente de ruser pour nous abuser et garantir une sécurité à court terme, à savoir empêcher la fatigue et la sortie de la zone de confort pour de vrais changements à moyen et long terme..

Ceci dit, un peu de plaisir pour garder la motivation de séances d’endurance fondamentales CHIANTES .. n’est pas contre productif :-))

1 commentaire ou question sur Les endorphines, hormones du plaisir quand on court: oui mais ..

  1. Beatrice 27 novembre 2022
A propos de Les endorphines, hormones du plaisir quand on court: oui mais ..

Commenter ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer